Comment construire sa propre terrasse ?

L’espace extérieur est devenu une pièce à vivre indispensable. La construction d’une terrasse devient donc en vogue. Lieu de farniente, de détente, de repas, chacun peut profiter des avantages qu’offre cette installation en extérieur. Pourtant, ce n’est pas tout le monde qui peut construire sa propre terrasse. 

               La réalisation de ce genre de construction prend beaucoup de temps et surtout de l’organisation. L’aménagement extérieur est soumis par toute une panoplie de règles, que ce soit au niveau technique ou esthétique.

terrasse

La planification de la construction

               La première étape pour la construction d’une terrasse est la planification. D’abord, documentez-vous sur la réglementation locale au sujet d’une construction de terrasse. Informez-vous ensuite sur les dimensions de votre maison afin de définir toutes les configurations de votre terrasse.

               Avant de vous lancer dans la construction, demandez toutes les autorisations nécessaires auprès des services de votre commune. Vous devez par exemple avoir un permis de construire.

               Ensuite, déterminez la profondeur de ligne de gel sur votre terrain. Selon les codes du bâtiment, il est essentiel d’ancrer les supports d’appui de votre terrasse dans le sol, au-delà de cette ligne.

               Vous pouvez après cela, déterminer toutes les configurations de votre terrasse : dimensions, style et emplacement. Vous avez le choix entre l’isoler ou l’accoler à votre maison. Les règlementations sont plus exigeantes sur les terrasses accolées. Toutefois, les gens optent généralement pour ce modèle.

               Vous pouvez ensuite choisir vos matériaux de construction. Vous avez le choix entre du bois dur ou d’autres matériaux composites. Pour le plancher, les matériaux à prévoir sont l’ipé et le plastique, le bois rouge traditionnel, ainsi que le cèdre et le pin. Pour la charpente, ce sera du bois traité sous pression.

La préparation de la maison

               Lorsque les détails techniques seront au point, vous pourrez passer à la pratique. Commencez par tracer l’emplacement du plancher de votre terrasse. Généralement, cet endroit correspond à la hauteur du plancher de votre maison. À proximité du seuil de la porte qui s’ouvrira sur la terrasse. Aidé par un niveau à bulle, vous pouvez tracer cette ligne afin de matérialiser la longueur du revêtement de votre future terrasse.

               En partant de la ligne précédente, déterminez l’épaisseur de votre plancher (généralement situé entre 2,5 à 3,75 cm) et ajoutez-y la hauteur de votre lambourde. Si les dimensions de la lambourde sont 20 x 10, la hauteur doit être de 23,75 cm. Tracez une nouvelle ligne sur la longueur qui a été prévue pour la mise en place de la lambourde.

               Enfin, ôtez le revêtement à partir de l’emplacement dédié pour la lambourde. Dans le cas où ce revêtement sera rigide, je vous conseille de le couper à l’aide d’une scie circulaire. Mais faites attention, car vous ne devez pas toucher les matériaux en dessous. S’il est en vinyle, un outil spécial sera utile pour l’ôter.

terrasse-2

La construction de la terrasse

               Vous pouvez maintenant attaquer le travail en mesurant et en coupant la lambourde. Pour plus de précautions, ne couper rien avant d’avoir vérifié si elle s’ajuste bien au mur de votre maison.

               Tracez ensuite des lignes pour délimiter l’emplacement des solives. Pour commencer, marquez l’empreinte des solives sur la partie gauche de la lambourde. Normalement, vous devez juxtaposer deux solives pour plus de stabilité. Par la suite, placez un repère sur le milieu de l’emplacement dédié à l’installation des solives. En partant de ces deux repères, calculez la moitié de l’épaisseur des deux solives de chaque côté. Vous pouvez maintenant marquer l’empreinte des solives sur le côté droit de la lambourde. Pour finir, tracez les bords des solives.

               Installez ensuite la poutre qui sera montée à l’opposé de votre lambourde. La lambourde et la poutre doivent avoir la même longueur. Si les solives sont à fleur avec la poutre, dressez sur une même ligne les bords de chaque pièce avec une équerre de charpentier. N’oubliez pas de mettre un repère sur le futur emplacement de chaque solive. Si vous apprêtez à faire un montage sur poutre dépassant, repérez juste l’emplacement sur le dessus de votre poutre.

               Vous pouvez ensuite clouer les étriers de vos solives. Mais avant cela, vous devez bien vérifier l’emplacement des étriers à l’aide d’un bout de bois.

               La lambourde doit ensuite être fixée à la structure de votre maison. En attendant, clouez les planches de votre platelage. Percez quelques trous à l’endroit dédié à l’installation des solives. Remplissez ensuite les trous de mastic au silicone et fixez de manière définitive la lambourde. Couvez-la ensuite à l’aide d’un matériau imperméable.

               Préparez ensuite les trous pour les semelles. Ces trous doivent avoir une profondeur de 15 cm et avoir un fond plus large que son ouverture. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez utiliser des ficelles et des piquets pour déterminer la place des semelles.

               Réunissez les semelles et le moule des supports. Mettez un jeu pour chaque trou et gardez-les en place avec du remblai meuble que vous devrez ensuite niveler. Après avoir coulé le béton, vous devez attendre 24 heures avant de procéder à la suite.

               L’installation des piliers est assez aisée : il vous suffit de placer une tige d’acier inoxydable de 15 centimètres de long dans le trou. Ensuite, percez les trous sur la partie basse des piliers et procédez à l’installation. Vous pouvez enfoncer les piliers et les mettre à niveau, puis fixez de manière temporaire vos entretoises pour qu’ils ne bougent pas, en attendant l’installation du plancher.

               Installez la poutre opposée sur les piliers.

               Vient ensuite l’installation des solives que vous devez assembler avec la lambourde et la section intérieure de la poudre. Faites en sorte d’avoir un angle droit en ajustant la poutre. Réunissez la section extérieure de la poutre à sa section intérieure.

               Vous pouvez à la suite, installez les planches du platelage. Mesurez la distance entre les bords extérieurs des solives de bordures et ajoutez-y la largeur de la plinthe pour avoir la dimension du platelage.

               Si vous avez besoin d’une marche ou d’une balustrade, c’est le moment de les installer.

Latest Comments
  1. David U

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *