Les réponses à vos questions sur la récupération d’eau de pluie

Malgré le fait qu’elle soit impropre pour une consommation quotidienne, l’eau de pluie peut très bien remplacer l’eau du robinet pour la réalisation de certains travaux domestiques. Il vous est possible d’utiliser l’eau de pluie pour un usage extérieur, comme l’arrosage de jardin ou le lavage de voiture. Mais aussi pour l’usage intérieur comme la lessive ou le remplissage de la chasse d’eau. Dans ce dossier, vous allez découvrir tous les points qui peuvent répondre à vos questions si vous décidez d’avoir recours à la récupération d’eau de pluie.

eau-copie

Pourquoi ?

               Plusieurs raisons poussent les familles à se tourner vers la récupération d’eau de pluie. La première est sans aucun doute la question économique. En effet, l’eau du robinet n’est pas gratuite, on peut même dire qu’elle devient plus chère de jour en jour. À l’inverse, il y a l’eau de pluie qui est limitée, mais gratuite. Même s’il est nécessaire de faire quelques installations pour la collecte, cela sera très vite amoindri si l’on se réfère à l’économie qu’on peut faire.

               En utilisant uniquement l’eau du robinet, vous consommez aussi l’eau pour certains usages qui ne nécessitent pas forcément l’eau potable. À l’instar de l’arrosage de la pelouse, des plantes ou l’alimentation de la chasse d’eau. Vous pourrez penser que cela n’est pas grave, sauf que la part d’eau qui ne nécessite pas de traitement constitue la moitié de l’eau que vous consommez annuellement. Par conséquent, en récupérant l’eau de pluie pour ces tâches, vous limitez l’utilisation de chlore.

               L’eau de pluie permet aussi de préserver les nappes phréatiques. Car vous avez là, autant d’eau que vous n’aurez même pas besoin de prélever. Cela signifie que vous réduisez le ruissellement et le risque d’inondation.

               Aussi, l’eau de pluie présente moins de calcaire que l’eau du robinet. Son utilisation permet donc de limiter les problèmes liés au tartre. Et grâce à cela, vous pouvez profiter d’une grande longévité pour vos appareils ménagers, dont la plomberie. Et pour les adeptes de jardinage, il est également clair que l’arrosage de plante avec l’eau de pluie est meilleur que l’eau de robinet qui contient plein de minéraux ravageurs.

Comment ?

               La récupération d’eau de pluie est un principe très simple. D’une façon générale, le but est de collecter l’eau tombant sur le toit d’une maison en la reconduisant vers des cuves de stockage, tout cela par le biais des gouttières.

               Bien sûr, avant que l’eau ne soit stockée dans les citernes, elle doit subir un filtre afin d’éviter tout type de débris. Cela permet non seulement d’avoir une eau plus propre, mais aide aussi à éviter la formation de vase.

               Si vous utilisez une cuve enterrée, l’eau sera pompée vers les canalisations de la maison. Une fois que la citerne est pleine, un processus de trop-plein permettra d’envoyer l’eau dans le réseau des eaux pluviales.

               Pour simplifier l’utilisation d’une cuve non enterrée, il est indispensable d’y installer un système de sortie d’eau, type robinet pour permettre l’utilisation facile de l’eau contenue dans la cave pour de fins extérieurs. Quand la cuve hors-sol sera pleine, vous devez débrancher le système de raccordement qui est attaché à la gouttière.

Pour quelle fin ?

               Afin de choisir le système qui vous convient, vous devez d’abord connaitre l’usage que vous ferez de l’eau récoltée et de la surface de toiture que vous avez à votre disponibilité.

               Pour arroser les plantes, laver la voiture ou encore remplir une marre, vous aurez besoin d’une cuve hors-sol qui sera reliée directement à la gouttière. Comme c’est l’usage le plus répandu, la plupart des foyers optent donc pour une cuve hors-sol.

               Si vous prévoyez de pourvoir les besoins en eau de vos chasses d’eau à la maison, ou de la machine à laver, pour toute autre utilisation d’eau qui ne nécessite pas la potabilité, vous devez choisir une cuve enterrée. Mais cette dernière doit être absolument dotée d’un filtre à la sortie de la pompe pour que l’eau soit plus pure.

eau-agua

Les différents types de systèmes pour la récupération d’eau de pluie

               Avant de vous décider, il est important de connaitre que le matériau de la toiture puisse influencer la qualité d’eau obtenue. Il est recommandé d’utiliser une toiture en matériaux naturels. Quant à la cuve, elle doit être idéalement en béton ou en pierre calcaire. Si possible, n’optez par pour des cuves en acier ou en polyéthylène. Mais le matériel de la canalisation peut aussi influencer en bien ou en mal la qualité de l’eau de pluie récupérée.

                La cuve de récupération hors-sol est donc utile si l’eau est utilisée pour les lavages extérieurs et l’arrosage du jardin. Ce système de récupération d’eau de pluie est très simple à réaliser (vous pouvez même le faire vous-même), mais est aussi moins onéreux. Cela vous permettra d’amortir rapidement votre investissement.

               Pour cela, vous devez acheter une cuve de récupération d’eau de pluie et la relier à la gouttière grâce à un kit dédié spécialement pour cet effet. Vous trouverez ces matériels dans n’importe quel magasin de bricolage. Pensez aussi à installer un filtre sur l’entrée de l’eau pour qu’elle soit débarrassée entièrement des débris végétaux.

               Comme ce système est assez imposant, vous pouvez l’installer derrière des plantations pour le rendre plus discret. Toutefois, vous devez faire en sorte que la cuve soit toujours accessible, car vous devez pouvoir actionner facilement le robinet ou installer le tuyau d’arrosage. Pour pallier ce problème, pourquoi ne pas choisir des cuves de récupération en terre cuite par exemple. Esthétisme assuré et aucune contrainte d’accessibilité.

               Les cuves enterrées sont des systèmes un peu plus complexes. Contrairement au premier, il est préférable de demander de l’aide à un professionnel. Il sera en charge de creuser un trou, mettre à terre la cuve et installer des raccordements pour le circuit d’eau. Car vous le savez, pour pouvoir utiliser l’eau dans les toilettes, l’eau de pluie doit être reliée au réseau de votre maison. Toutefois, il faut faire très attention, car l’eau de pluie et l’eau potable doivent être facilement distinguées. Vous devez aussi empêcher que l’eau des deux réseaux se communique.

               Comme l’usage de ce genre de cuve est domestique, vous devez toujours filtrer l’eau récoltée. La cuve doit aussi avoir un système d’aération ainsi qu’un indicateur de niveau. Quand la citerne se vide, vous devez faire en sorte que l’eau potable puisse prendre le relais grâce à un système antiretour.

Latest Comments
  1. Emeric

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *