Équipement pour travailler en zone ATEX

Dans la catégorie des espaces confinés, on évalue les risques avec une classification pour certaines en « zones ATEX« . Celles-ci concernent les lieux où il il existe un risque important d’atmosphère explosive. Leur réglementation provient de deux directives européennes. La directive ATEX 95 concerne les équipements à utiliser en zone ATEX, la seconde ATEX 137 qui traite de la protection des travailleurs qui évoluent en milieu confiné.

Qu’est-ce que la Norme ATEX ?

La norme ATEX comprend tous les lieux de travail qui sont directement soumis à un environnement spécifique du fait de la présence de substances particulièrement inflammables, danger d’asphyxie ou autre. Le risque d’explosion est alors à prendre en compte.

materiel apex

Il peut s’agir de carburants, de combustibles ou encore de gaz. Le risque est évalué après un audit en fonction des substances présentes, de leur potentiel inflammable et de leur quantité entreposée. Il faut donc évaluer et déterminer les risques d’explosion dans l’entreprise et tout chef d’entreprise y est tenu par le code du travail.

Partant de cette analyse, on va pouvoir établir les procédures adéquats, classifier l’ensemble des besoins en matériels, formations, équipements fixes, etc.
Partant de ce constat d’analyse, le DRPCE (document relatif à la protection contre les explosions) est établit pour désigner les zones à risque au sein de l’entreprise et va les classer en six zones différentes. Ce zonage est hiérarchisé en fonction de la dangerosité de l’atmosphère et une codification est alors signifiée. Il évalue la présence, la fréquence et la durée d’une atmosphère explosive dans les différentes zones de l’entreprise. Ce zonage renseigne aussi sur la protection en atmosphère explosive à apporter aux travailleurs qui évoluent sur un chantier ATEX ainsi que les équipements normés et adaptés aux opérations à réaliser.

De quelles manières s’équiper pour intervenir en milieu explosif ?

Toute entreprise possédant des gaz ou des poussières susceptibles de provoquer une explosion est concernée par la réglementation ATEX et se doit de protéger son personnel. Parmi ces entreprises, on compte les industries chimiques, pétrochimiques, agroalimentaires, celles qui possèdent des silos à grain ou à farine, les raffineries, les distilleries et les mines.

Le code du travail exige que les travailleurs soient formés et sachent réagir en cas d’explosion. Evoluer en zone ATEX demande également d’être équipé (notamment sur l’utilisation des détecteurs de gaz, masques auto-sauveteur). Il peut s’agir d’équipements de protection collective et d’équipements de protection individuel. Les équipements pour travaux en espaces confinés doivent être répertoriés et en état de fonctionner. Toute personne qui pénètre dans un espace confiné doit être équipée de protection individuelle pour milieux confinés afin de mener à bien son intervention. Le matériel ATEX est signalé par un logo noir formé par les lettres EX sur un hexagone au fond jaune. Le matériel est classé en différentes catégories en fonction de la zone ATEX.

Il existe cinq catégories de matériels différentes. Enfin, chaque équipement renseigne sur son niveau de protection. Les normes des équipements utilisent des symboles qui traduisent leur destination, leur conception, leur degré de protection, la zone ATEX à laquelle ils sont destinés.

Un expert en espace confiné pour vous accompagner et vous conseiller dans le choix de vos équipements

L’accompagnement par un expert est indispensable pour faire un audit afin de recenser les zones à risques, et analyser les risques d’explosions. L’expert est le référent pour la règlementation, familiarise le chef d’entreprise avec les différentes normes, le jargon spécifique et l’aide pour la formation CATEC des employés ainsi que sur les équipements et les matériels spécifiques à acquérir. Il explique la réglementation en vigueur et fournit une cartographie précise des zonages.

Il convient de respecter les directives européennes reprises dans le code du travail afin de garantir la sécurité de chacun et de former le personnel qualifié qui intervient dans ce milieu à risque.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *